Un chocolat pour JMG, un autre pour Finkie

Publié le par La Vipère



Parmi les hontes nombreuses de la République, le galvaudage de la Légion d'honneur, transformée par la bêtise de nos souverains successifs en annexe de la presse people.

Dans la promotion de l'an neuf, donc, outre quelques choix justifiés pour ne pas faire perdre tout à fait son sens à l'institution (Simone Veil, Yvette Farnoux, etc.), une flopée d'aberrations de bon aloi (Michel Leeb, chevalier !), beaucoup de copain-par-ci-copain-par-là (Arnaud Lagardère, Michel-Edouard L., Jérôme Seydoux, tout ce que vous voulez), et trois littéraires : Le Clézio, François Cheng et Alain Finkielkraut.

Mais que ne voient-ils, ces trois-là, que le voisinage chaque année plus terrifiant dans quoi une Légion d'honneur vous place en fait une humiliation pire, bien pire qu'aucun prix littéraire ?

Voilà donc notre Finkielkraut, ruban sur le veston. Et qui protestera à toute force, ensuite, qu'il n'est l'affidé d'aucun, qu'il ne roule pour personne, qu'il pense librement, etc.

Les verges pour se faire battre, vraiment !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article