Sollers : "écrire pourquoi" ?

Publié le par La Vipère



Cette news dans Bibliobs, que je me maudis de n'avoir pas lue plus tôt :

"Ecrire, pourquoi?" Philippe Sollers, qui vient de publier les Voyageurs du temps (Gallimard), répondra à cette question, le 9 février à 19 heures, à la Bibliothèque du Centre Pompidou, où il sera interrogé par Nathalie Crom, de Télérama.

Excellente question, en effet. Quiconque a lu les Voyageurs se la pose : mais pourquoi ?

POURQUOI
Sollers écrit-il ?

Et pourquoi si mal, aussi ?

Ce devait être passionnant. Comme je regrette de n'y être pas allé !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe Borhen 16/02/2009 19:52

Je trouve que " Les Voyageurs du Temps ", le dernier roman de Philippe Sollers, est un très grand livre, un " traité " qui pose bien, en ces temps (qu'on voudrait) sombres, les enjeux de l'art et de la littérature.

Bon, évidemment, faut le lire.

Frédéric Roux 14/02/2009 09:29

A remplacer Sollers par Bégaudeau, je ne sais pas si l'on gagne au change.
Le premier fait de plus en plus penser au vieil oncle un peu gâteux en visite le dimanche après-midi (à Sabres dans les Landes) ; on conseille aux petites filles d'aller jouer plus loin (il les tripote), on sort la bouteille de scotch avec de l'eau dedans (quand il est saoul, il bave) et on se prépare à passer deux heures assommantes à l'écouter être "intelligent" comme avant-hier. Une fois que l'on a réussi à s'en débarrasser en lui collant des biscuits à la cuiller dans les poches du pardessus, on se regarde et on soupire : "Et encore jusque là, ça va, il est à peu près propre !"
J'ai un peu peur de finir de la sorte.
Pour ce qui est du second, tous les jours, je remercie Dieu (plutôt leur mère) d'avoir trois fils, d'à peu près son âge, dont aucun lui ressemble.

Cf http://pagesperso-orange.fr/Red-Dog/
Rubrique Au jour le jour

pradoc 12/02/2009 15:22

"Le Matricule des Anges" pour son 100ème numéro publie 40 réponses d'écrivains à la question : "Pourquoi écrivez-vous de la critique littéraire ?"

La réponse d'Eric Faye devrait vous ravir :
"Tu seras à la fois juge et partie, tel Yann Moix qui, sublime plume, signe à la fois des romans de haut vol et, dans le Figaro courageusement publie des critiques sur de jeunes auteurs inconnus comme Guy Bedos."

A lire ici : http://cousumain.wordpress.com/2009/02/05/le-numero-100-du-matricule-des-anges/