10/18 et ses quatrièmes de couverture à prix cassé

Publié le par La Vipère



Du sympathique norvégien Erlend Loe, le très honorable (et remarquablement drôle) Doppler, roman réédité ces jours-ci chez 10/18. La quatrième de couverture n'est pas mal du tout :

Qui est réellement ce Doppler ? Un irrécupérable ahuri ? Un asocial invétéré ? Ou un sage, qui a bien raison de fuir travail, épouse, enfants et d'aller trouver refuge dans la forêt proche d'Oslo ? Après un vol plané lors d'une promenade à vélo, le monde de ce brave père de famille de la middle class norvégienne bascule. Physiquement, tout va bien, mais mentalement, c'est une révélation : Doppler veut rompre avec la civilisation. Il décide d'aller vivre dans les bois et érige un système de valeurs dont le premier commandement est le suivant : fuir l'application humaine. Aussi, quand son épouse lui impose la garde partagée de leur fils, comment va-t-il bien pouvoir réagir ?

Pas mal du tout, donc, d'autant que manifestement pompée sur un article de Blandine Longre paru dans Sitartmag lors de la publication initiale chez Gaïa, en 2006 :

Qui est réellement ce Doppler qui donne son nom au quatrième roman d’Erlend Loe publié en français [...] Un irrécupérable ahuri ? Un asocial invétéré ? Ou tout simplement un sage, qui a bien raison de fuir travail, épouse et enfants, d’aller trouver refuge dans la forêt proche d’Oslo [...] Et quand son épouse [...] lui annonce tout de go qu’elle est enceinte, lui pose un ultimatum, ou lui impose la garde partagée de Gregus, leur fils de quatre ans, comment va-t-il réagir ?

Amusée, l'intéressée proteste gentiment. 10/18, contacté par elle, n'aurait pas répondu.

Une erreur de mise en page, sans doute : deux guillemets qui sautent, un nom qui sort du cadre...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article