Grands défis d'aujourd'hui : fait ou à faire ?

Publié le par La Vipère



Possédons-nous bien le sujet "grands défis délirants" ? Un quizz pour nous en assurer. Pour chacun des défis suivants, cochez au choix la case FAIT ou A FAIRE.

- Un roman sans la lettre e ;

- Un roman sans la lettre a ;

- Un roman sans aucune ponctuation, mais où on ne s'en rend normalement compte qu'au milieu environ ;

- Le même, mais traduit de l'anglais ;

- Un roman écrit dans une langue inconnue ;

- Le même, traduit en français avec fidélité ;

- Un roman soi-disant traduit, et qui en réalité ne l'est pas ;

- Un roman en vers, écrit en américain puis traduit en français ;

- L'intrigue d'un roman français du dix-neuvième, mise en vers au vingtième puis traduite en espagnol ;

- Dix nouvelles policières dans un recueil, strictement identiques, sauf une virgule qui change de place dans une phrase et qui, en modifiant son sens, change l'assassin ;

- Un livre à étaler sur le mur, livré en rouleaux ;

- Un roman dont certaines pages sont trouées à dessein ;

- Un roman dont les pages sont lisibles dans n'importe quel ordre (on les détache, comme d'un classeur, après les avoir lues, pour ne pas retomber dessus par distraction) ;

- Un roman-fleuve de plus de 50 millions de signes ;

- Un roman rotatif, avec deux histoires tête-bêche qu'il faut lire par alternance ;

- Le même, conçu en anglais et traduit en français ;

- Un roman sans aucun personnage ;

- Un roman sans intrigue ;

- Une école littéraire spécialisée dans les romans sans intrigue ;

- Un roman américain absolument intraduisible, même par Claro ;

- Un roman policier où c'est le narrateur qui est le coupable ;

- Un roman policier où c'est le lecteur qui est le coupable ;

- Un roman policier où tous les personnages sont co-coupables ;

- Un roman policier où c'est la victime qui est le coupable ;

- Un roman policier où c'est le roman policier qui est le coupable ;

- Un roman strictement impossible à dater : aucun indice, ni dans le décor, ni dans le style, rien ;

- Un court roman A écrit par le personnage d'un long roman B, à l'intérieur même de ce roman B, et qui, édité séparément par la suite, a bizarrement a plus de succès que B, aujourd'hui oublié ;

- A suivre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cécile de Quoide9 01/04/2009 12:06

un roman sans intrigue ? mais ce n'est pas un challenge ça ! ça arrive tout le temps de nos jours...
Le lipogramme de Perec habilement nommé "La disparition" est marrant 5 minutes mais assez fastidieux à lire sur la durée... je n'ai pas eu le courage d'ouvrir "les revenentes" où il n'utilise cette fois que la voyelle E (et donc, par définition, omet le A)

NLR 31/03/2009 11:15

Tout ça a déjà été fait. Même le roman policier où c'est le roman policier le coupable. (Une idée pas mauvaise au demeurant.) Ben oui, je sais c'est terrible. Presque décourageant. Reste plus que les SMS lancés dans l'espace, à destination du Centaure.

Pierre Jourde 30/03/2009 11:35

Pas mal. Le dernier ressemble beaucoup à Manon Lescaut, et un autre, dans la liste, au meurtre de Roger Ackroyd. Il y a aussi le roman écrit après la mort de son auteur, et le roman B, écrit par Y, reproduisant terme à terme le roman A, écrit par X, sans que Y ait jamais voulu copier X.